Compétences clés

Les compétences de base aussi appelées compétences clés font parties des connaissances dont on a besoin tout au long de sa vie, aussi bien dans sa vie privée que dans sa vie professionnelle.

Plus précisément, il s’agit des apprentissages de l’école primaire notamment de la lecture, de l’écriture et du calcul.

Si vous avez été scolarisé dans un pays francophone de l’âge de 6 à 16 ans, que vous avez appris à compter, à lire et à écrire le français mais que vous n’avez pas acquis ces bases de manière suffisamment solide pour être autonome dans votre vie quotidienne, Nerpa peut vous aider à revoir et à consolider ces connaissances.

Notre type de clientèle

Il rentre chez lui exaspéré. Sa femme s’énerve aussi lui disant que c’est un bon à rien, qu’à la maison, il n’est pas non plus capable de s’occuper du courrier, ni des devoirs des enfants, ni des courses, etc. Certes, Stéphane est un très bon bricoleur, il maintient la maison et le jardin  en parfait état, mais sa femme doit gérer tout le quotidien en plus de son travail à temps plein. Par contre, elle parcoure moins de kilomètres au quotidien, car elle a réussi à se rapprocher de son domicile rapidement après le déménagement.

Stéphane reste sans voix. Il est perdu. Que faire ? Il a besoin de discuter avec des proches qui le connaissent depuis son plus jeune âge. C’est au cours de cette discussion qu’il prend conscience de l’ampleur de son problème. Il rencontre trop de difficultés avec la langue française pour travailler sur un autre site, car ailleurs, il sera en relation direct avec le client. Plus personne ne vérifiera son travail pour s’assurer qu’il n’a pas fait d’erreurs de référence produit, ni d’erreurs de quantité ou encore de prix. Étant en relation directe avec le client, il devra aussi se rendre sur les sites informatiques des fournisseurs pour passer des commandes. Certes, mais il ne sait pas utiliser un ordinateur. Il est donc condamné à continuer ses longs trajets quotidiens pendant encore au moins vingt ans et il met son mariage en péril. Tant pis si le budget est serré pour le moment, il veut se donner les moyens d’améliorer sa situation sans se déplacer, grâce à son téléphone portable. Et puis, il n’a pas les moyens de mettre 10000€ dans une voiture en bon état, mais une centaine d’euros par mois, ce n’est pas impossible. Ainsi, il en vient à rechercher une formation sans sortir de chez lui. N’oublions pas qu’il habite à la campagne où il ne trouvera pas d’association pour l’aider et il veut économiser sa voiture, donc, il n’est pas question de repartir à plusieurs kilomètres après sa journée de travail. D’ailleurs, il commence sa journée à 13 heures et il la termine à 22 heures, donc une association ne lui proposera pas de formation la nuit.

Stéphane

Louise a 17 ans. Elle est en deuxième année de CAP, donc elle passe l’examen à la fin de l’année. Elle a toujours rencontré de grosses difficultés en français. Elle est passionnée par son futur métier et elle est très douée dans les matières professionnelles, par contre, il est fort probable qu’elle n’obtienne pas son CAP à cause de ses difficulté en compétences de base.

Louise est également handicapée dans sa vie de tous les jours. En effet, l’été dernier, elle est partie seule chez sa grand-mère. Elle connaît parfaitement le chemin pour l’avoir fait des quantités de fois avec ses parents. Elle est donc partie sereine sur ses capacités à effectuer ce trajet seule, mais un fois à la gare, elle a mal compris les indications sur le tableau d’affichage et elle est montée dans le mauvais train. Elle était complètement paniquée, perdue. Etant donné qu’elle a honte de sa situation, elle ne s’est pas clairement expliquée auprès du contrôleur qui l’a verbalisé au lieu de l’aider. Elle est descendue au premier arrêt et elle a appelé ses parents à l’aide. Depuis cet incident, elle a complètement perdu le peu de confiance qu’elle avait en elle. Elle n’ose plus circuler seule. Cet examen de CAP la fait paniquer plus que jamais. Pour le moment, elle est en formation, donc elle a un patron, mais si elle n’obtient pas son CAP, il n’est pas garanti qu’elle trouve un emploi. Elle va être amenée à faire des lettres de motivation et un CV ce qui est très compliqué.

Et si elle trouve un emploi, mais que son futur patron lui confie la caisse, comment va-t-elle faire ? Elle ne sait pas rendre la monnaie et encore moins vérifier un chèque ou utiliser le système de paiement par cartes bancaires.

Louise vient de participer à sa JAPD où on a souligné ses difficultés. Pour la première fois, elle a été démasquée ailleurs qu’à l’école. Elle a de plus en plus honte et de plus en plus peur de l’avenir.

Elle a croisé un jeune garçon avec qui elle n’a pas osé poursuivre la relation de peur qu’il découvre son problème.

Jusque-là, elle conversait quand même avec ses copines par SMS, car la manière d’écrire des jeunes lui convient, mais elle commence à prendre la mesure du problème et à se rendre compte qu’elle risque d’être exclue du monde des adultes. Elle lance un appel au secours à ses parents afin qu’ils l’aident à améliorer sa situation avant qu’il ne soit trop tard.

Louise

Revoir et consolider ses connaissances

De nombreux enfants n’entrent pas dans le « moule » de l’éducation nationale si bien que l’école est vécue comme une contrainte et un mal-être. Le milieu familial joue également un rôle majeur. Nous savons aujourd’hui que la sérénité et la confiance sont les bases d’un bon apprentissage. Un enfant qui ne se sent pas bien à l’école ou dont les bonnes conditions ne sont pas réunies au domicile ne sera pas en mesure d’acquérir les bases. 

Pourtant, ces apprentissages sont à la portée de l’immense majorité de la population. Il est fort probable que vous ayez été freiné par l’école, par vos proches ou plus simplement par des méthodes de travail qui ne vous conviennent pas.

L’objectif de Nerpa consiste donc à établir des liens entre ce que vous maîtrisez déjà, ce que vous aimez dans la vie et ces connaissances de base, mais aussi à vous placer dans des situations du quotidien afin que vous deveniez rapidement autonome. L’erreur est autorisée et même conseillée. Les petits succès sont célébrés afin de vous donner confiance et de vous encourager à aller toujours plus loin.

C’est un travail de longue haleine qui demande de la volonté de votre part pour réussir. Mais quel bonheur, quelle fierté une fois l’objectif atteint ! Ne pensez surtout pas que vous êtes trop vieux pour apprendre, la science démontre aujourd’hui que c’est possible à tout âge. Vous utilisez simplement des stratégies différentes. Les enfants s’appuient sur leur mémoire, les adultes s’appuient sur leur expérience de vie et sur des techniques de travail. Vous avez déjà tellement appris, peut-être même sans vous en apercevoir.       

Articles en lien avec la formation

Apprentissages et blocage

Vous souhaitez améliorer votre orthographe et votre rédactionnel. Au début, tout se passe bien, puis à un moment donné dans vos apprentissages, vous rencontrez un blocage. Cette situation est courante à tous les âges de la vie et dans tous les apprentissages. Est-ce...

lire plus

Les différents niveaux de lecture

            A mon sens, il existe trois niveaux de lecture, les deux premiers étant fondamentaux. Hormis les personnes lourdement handicapées, toutes celles et ceux qui sont scolarisés au moins dix ans atteignent le premier niveau. Le...

lire plus

PATRICIA PROVOST - formatrice consultante
115 impasse Stendhal, 38920 Crolles
06 82 25 04 48

Inscrivez vous à notre newsletter

Vous souhaitez obtenir des informations ou un devis sur nos formations ? Contactez-nous au 06 82 25 04 48 ou remplissez le formulaire ci-dessous.

Autorisation*

Tél : 06 82 25 04 48 recevez votre cadeau gratuit